mardi 25 novembre 2014

Journée de conscience

Certains jours, il m'est plus difficile d'avaler la pilule que d'autres.

Le 25 novembre, hier donc, c'était la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes
  
Aujourd'hui, c'est la première Journée mondiale contre le foie gras... 

Je ne conteste pas, loin de là. Je serre les dents, parce que l'existence de journées comme celles-ci (et comme d'autres) rappelle douloureusement qu'il y a besoin d'une prise de conscience générale sur des problèmes qui ne sont que trop présents dans la réalité.
Conscience...réalité...
Le cynisme m'amène aussi à rire de l'enchainement involontaire et à penser que le calendrier de ces journées de prise de conscience commence furieusement à ressembler aux noms arbitraires et aléatoires d'un calendrier républicain :

http://monroig.fr/emgenea/images/Loi%20du%2024%2010%201793.png


Bon, même si c'était hier :
http://www.un.org/fr/events/endviolenceday/ 
La prise de conscience est un premier pas. Un travail de longue haleine et sans date-butoir reste à faire...
Je ne mettrai pas davantage de mots à ce sujet, du moins pas aujourd'hui.

Bien à vous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire