vendredi 11 juillet 2014

Tic...tac...tic...tac...tac...tac...tac...

Je suis partagée. D'un côté, le temps me donne l'impression de se traîner. Et de l'autre jour, les semaines voire les jours me semblent comptés. D'où l'improbable image d'une épée de Damoclès qui tantôt se balance avec lenteur, tantôt qui s'abaisse précipitamment un peu plus.

J'ai retrouvé une certaine activité. Mais la tristesse ne s'efface jamais complètement.
Certaines nuits, quand je n'arrivais pas à dormir, il m'est arrivé aussi de crafter.
Depuis le mois de mai, je me suis remise au vert. J'ai installé à nouveau de la végétation sur mes mini-balcons. Et depuis juin, j'ai repris le bricolage.

J'ai du mal à à trouver les mots ou les images pour exprimer tout ce qui se passe en moi.
Alors quand il me prend l'envie de mettre les mains dans la terre, de bricoler, ou de simplement gribouiller, je laisse venir. Mes mains et mon cerveau se concentrent sur une seule tâche à la fois, et ma foi, le résultat me plaît pas mal. Me soulage. Me fait de la place. M'ancre à nouveau dans le concret.



Je glisse un petite image d'une de mes petites compositions. Pétunias et coleus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire