mercredi 6 juin 2012

Quelque chose de neuf...

Les prochaines semaines s'annoncent plus que jamais bousculées...
Je prépare ma certification  en cours du soir pour le vitrail et ce n'est pas sans stress. 
Entre les anciens outils qui me lâchent, de nouveaux à rôder, un panneau à souder, deux autres à rectifier, un autre à commencer, et un plan de travail à préparer pour l'épreuve pratique...j'apprends à me projeter dans le temps.

Pour présenter des créations un peu plus récentes, je me suis dit que ce ne serait pas trop mal de faire un petit étape-par-étape du dernier panneau de vitrail que je réalise actuellement.
Vous m'excuserez de la qualité des photos, je me suis servie de mon téléphone portable...

Dans un premier temps, il y a le dessin. Pour le coup, je ne sais plus où est passée mon esquisse première. Mais voilà une idée plutôt fidèle du dessin attendu. J'ai donc fait le dessin sur feuille canson. Et je l'ai passé au calque (ça a son importance pour la suite, si si !).


Sur mon dessin original, je numérote les pièces (voire je leur attribue la couleur des verres si j'ai déjà ma petite idée), je le découpe au cutter pour le pourtour et je le calibre, c'est-à-dire que je découpe en déduisant l'âme du plomb (pas de mystère pour cette opération, j'utilise des ciseaux à calibre, des ciseaux à trois lames en fait). Une fois mon dessin en morceaux, mon calque me sert de carton, c'est lui qui sera mon référenciel pour le montage. Sur la photo, on peut voir des petites traits verts, qui figurent la structure des plombs (le chemin de plomb). 

Mes calibres (numérotés s'il vous plait, pour ne pas les perdre !) en canson me servent ensuite à couper les verres que j'ai choisis.
Une fois tous mes verres coupés, pour se faire une idée de l'ensemble :


Mon dessin se voulait inspiré d'un modèle japonisant de roses trémières sur un fond sombre (un peu comme les laques japonais). J'ai voulu faire ressortir les nervures des feuilles ainsi que les petites corolles des inflorescences...
Pour ce faire, j'ai enveloppé mes pièces dans du scotch spécial. J'ai crayonné mon motif  et je l'ai ajouré au cutter...comme ci-dessous :

Mes pièces sont passées à la sableuse, de façon à matifier, sabler les motifs ajourés. Ensuite, j'enlève le scotch et...tadaaaaa !

Les pièces remises ensemble :

On passe enfin au montage. Les pièces sont mises en plomb (dans un ordre établi en fonction de la difficulté et de la complexité du panneau).





ça sent la fin, n'est-ce pas ?
Alors moi, je vous dis, au prochain post !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire